0
Your Cart

Lauréate 2022

Charlotte Hendryckx – Université de Montréal

La Société Belge de Bienfaisance est ravie de vous annoncer la première lauréate du prix d’excellence Martin Daubois.

Créée par son grand-père, afin d’honorer la mémoire de Martin disparu trop tôt, cette bourse encourage l’excellence académique de jeunes belges installés au Québec.

Elle s’adresse aux étudiants, belges ou d’origine belge, de cycles supérieurs dont les travaux – tous domaines de recherche confondus – visent à améliorer les connaissances et à apporter une contribution à la société.

Dix candidats se sont présentés à cette première sélection. Les membres du jury, tous administrateurs de la SBB, après une étude approfondie des dossiers et une application de divers critères, ont accordé la Bourse d’Excellence Martin Daubois 2022 à Charlotte Hendryckx.

La lauréate et son projet

Neuropsychologue belge formée à l’Université Libre de Bruxelles, Charlotte réalise depuis septembre 2019 un doctorat Recherche et Intervention en neuropsychologie clinique à l’Université de Montréal (Québec, Canada).

En Belgique, elle a développé une expérience clinique d’évaluation et de rééducation dans son travail dans les services de neurologie destinés aux adultes au Centre Neurologique William Lennox ainsi qu’à la clinique du Bois de la Pierre. Elle a travaillé avec des populations présentant des affections neurologiques diverses, dont les traumatismes crâniens (TC).

Actuellement, elle réalise sa thèse sur les comportements problématiques, comme l’agressivité physique ou verbale ou encore l’impulsivité, chez des adultes ayant subi un TC et vivant dans la communauté. Plus précisément, elle s’intéresse aux stratégies quotidiennes qu’ils mettent en place, eux et leurs proches aidants familiaux, pour faire face et gérer leurs comportements problématiques afin de réduire les impacts associés.

L’originalité de son projet réside dans l’intégration des individus blessés dans ses entrevues, pour répondre à leur manque d’inclusion dans la littérature scientifique, car ils sont trop souvent considérés inaptes à cause de leurs séquelles.

Elle accorde aussi une grande importance au transfert de connaissances et à la vulgarisation scientifique, dans son projet de thèse et sur le traumatisme crânien en général. Elle donne ainsi des conférences cliniques et elle diffuse ses résultats au domaine scientifique, afin de sensibiliser le plus large public possible.

L’objectif qui lui tient à cœur est ainsi de réunir l’expertise scientifique à la réalité clinique au travers d’une carrière d’excellence proche des enjeux de terrain.

10 Candidats issus de 3 Universités

La SBB tient à remercier les 9 autres candidats pour leur dossier, tous très méritants, étudiants dans 3 universités partenaires :

  • Université de Montréal
  • Université Laval
  • Université de Sherbrooke

Nous leur suggérons de postuler de nouveau l’an prochain.

Nous en profitons pour remercier chaleureusement les équipes des universités partenaires pour leur collaboration dans la mise en place de nos bourses.